Conférence de M. Denis de Kergorlay, Président d’Europa Nostra

Conférence de Denis de Kergorlay, Président Exécutif d’Europa Nostra, sur le thème « Europe et Héritage », à la Chambre du Commerce, de l’entreprise et de l’industrie de Malte.
- 
- Le 18 Février 2010, Denis de Kergorlay, président exécutif d’Europa Nostra depuis 2005, a donné devant plus de 120 personnes la première d’une série de conférences organisées par l’Ambassade de France en collaboration avec le Today Public Policy Institute (TPPI). Cette année, une dizaine de conférences seront organisées dans le cadre de cette collaboration débutée l’année passée, et dont l’idée est de faire intervenir des invités d’excellence, parmi les meilleurs dans leur domaine de compétence.
- 
- Accueilli chaleureusement par Son Excellence l’Ambassadeur de France à Malte, Daniel Rondeau, et Martin Scicluna, Directeur général du TPPI mais aussi membre du conseil d’Europa Nostra, Denis de Kergorlay a présenté le groupe qu’il préside, exposé ses valeurs, et expliqué ses objectifs : Créé en 1963, Europa Nostra est un groupe ayant pour but de sauvegarder le patrimoine culturel, agissant dans plus de 45 Etats européens. Ce groupe représente aujourd’hui environ 250 organisations non gouvernementales, 150 organisations associées et 1500 membres individus, en provenance de plus de 50 pays, qui sont tous dévoués à la protection du patrimoine et des paysages culturels de l’Europe. Ils constituent ensemble un puissant réseau voué au dialogue et au débat ; récompensent les meilleures réalisations du patrimoine ; mènent des campagnes contre les menaces pesant sur les bâtiments et sites historiques et sur les paysages culturels qui demeurent vulnérables et font du lobbying en faveur des politiques durables et des normes de qualité relatives au patrimoine. Europa Nostra voit en le patrimoine culturel de l’Europe un bloc fondateur de l’identité européenne et en sa préservation un acte de citoyenneté européenne.
- 
- Les trois types d’actions d’Europa Nostra :
- 
- 1) Rendre hommage aux fleurons du patrimoine culturel européen
- 
- Chaque année, Europa Nostra récompense les meilleures réalisations du patrimoine culturel. Grâce au Prix de l’Union européenne pour la patrimoine culturel / Concours Europa Nostra, ils rendent hommage à l’excellence et au dévouement des architectes, artisans, bénévoles, écoles, communautés locales, propriétaires et médias. À travers la force de leur exemple, Europa Nostra cherche à stimuler la créativité et l’innovation.
- 
- 2) Campagnes en faveur du patrimoine en danger
- 
- Europa Nostra fait campagne contre les nombreuses menaces qui pèsent sur le patrimoine culturel européen. Lorsque des monuments et sites sont en danger face aux développements incontrôlés, aux changements de l’environnement, aux négligences et aux conflits, Europa Nostra fait régulièrement entendre sa voix. Pour le groupe, coopérer et être solidaires entre organisations et acteurs du patrimoine est crucial pour faire en sorte que les témoignages du passé puissent être appréciés, aujourd’hui comme demain. Ce travail passe par l’organisation de nombreux évènements/conférences dans de nombreux pays européens qui ont pour but d’attirer l’attention sur les risques qui pèsent sur le patrimoine.
- 
- 3)Lobbying
- 
- Europa Nostra a pour principal objectif de faire du patrimoine culturel une priorité européenne. C’est une démarche citoyenne, ancrée dans le passé mais résolument tournée vers l’avenir. Le développement durable et l’instauration de normes de qualité en matière d’urbanisme et d’aménagement rural fait partie des priorités d’Europa Nostra. Aussi, la sauvegarde des villes, campagnes et sites historiques, architecturaux et archéologiques viennent s’ajouter à la liste des activités de la plate-forme. Le réseau demeure vigilant dans le but de peser sur les institutions politiques, en faveur de la préservation du patrimoine culturel, « atout essentiel de la société et de l’économie européenne » et « fondement de notre identité et de notre qualité de vie ». Europa Nostra agit notamment auprès de l’Union européenne, du Conseil de l’Europe et de l’UNESCO.
- 
- Pour finir, Denis de Kergorlay a répondu aux nombreuses questions du public : le lien entre l’héritage culturel et l’identité européenne ; la coopération avec l’Union Européenne ; l’opportunité de la création d’une politique culturelle commune à l’échelle de l’Europe, ses atouts éventuels et ses probables faiblesses, sa complémentarité avec Europa Nostra ; le processus de sélection des sites à sauvegarder ; la limite entre le développement, le progrès et la préservation de l’héritage culturel ; l’avenir d’Europa Nostra. Le long échange qui a suivit l’intervention de Denis de Kergorlay témoigne de l’importance de telles questions, et de la difficulté de répondre de façon efficace mais aussi juste et équilibrée, à ces enjeux, à la frontière entre l’héritage et l’avenir. C’est peut-être d’ailleurs le message essentiel de Denis de Kergoraly : faire de l’héritage culturel un point de contact entre le passé et le futur, comme tremplin vers l’avenir. Les problématiques de l’identité européenne et du développement, auxquelles Denis de Kergorlay répond en évoquant plusieurs de ses expériences personnelles illustrent cette idée de pont à laquelle il est attaché. Un cocktail a permis d’échanger encore un peu plus avec Denis de Kergorlay.
- 
- Dès jeudi 25 Février, l’Ambassade de France à Malte organise sa deuxième conférence de l’année, en collaboration avec l’Alliance Française de Malte-Méditérannée. L’invité, Anthony Rowley, historien, professeur à l’institut d’Etudes Politiques de Paris, cofondateur de l’Institut Européen de l’Histoire Alimentaire, interviendra sur le thème « Cuisine française, cuisine anglaise ; je t’aime, moi non plus, 1715-2012 ». La conférence aura lieu à 18h30 au centre Papa Gwanni Pawlu II, Triq il-Knisja, H’Attard.
- 
- 
-  JPEG
- 

Dernière modification : 06/04/2010

Haut de page