Journée internationale de la fille (11 octobre 2017) [en]

A l’occasion de la journée internationale de la fille organisée par les Nations unies, la France rappelle son engagement en faveur de la défense des droits fondamentaux des filles et en faveur de leur accès à l’éducation.

Nous agissons à titre national et dans les enceintes multilatérales pour mettre fin à toutes les formes de violences liées au genre et pour lutter contre les inégalités en matière d’accès à l’éducation, à la nutrition, à la justice et à la santé.

Le ministère de l’Europe et des affaires étrangères a reçu le 9 octobre des représentantes malienne, sénégalaise et franco-capverdienne de l’ONG "Plan international" à l’occasion du lancement de son rapport "Libérons le pouvoir des filles".

Les échanges ont porté sur les freins à l’autonomisation des filles, comme les grossesses et mariages précoces ou les difficultés de scolarisation, et sur les vecteurs de changement tels l’accès à une éducation de qualité ou la participation à la vie politique et associative.

En partenariat avec l’UNICEF et l’UNESCO, nous travaillons avec cette ONG au Cameroun, au Sénégal et au Togo pour lutter contre les violences de genre en milieu scolaire, principal frein à la scolarisation des filles, notamment par la sensibilisation des communautés et des personnels de l’enseignement, de la justice et de la police.

Dernière modification : 11/10/2017

Haut de page