LE TOURISME LINGUISTIQUE EN FRANCE – QUELQUES CHIFFRES

Impact économique du secteur du tourisme linguistique en France, sur une année :

-  130 000 inscrits ;
-  1 million de nuitées vendues ;
-  115 millions d’euro de chiffre d’affaire direct généré ;
-  Près de 2 600 emplois en France, dont plus de la moitié en CDI.

Qui vient apprendre le français en France, et pourquoi ?

-  87% des apprenants ont en 18 et 34 ans, étudiants et jeunes actifs
-  59% des centres de langue accueillent un public scolaire
-  23% des centres de langue sont concernés par le marché des séniors
Les 12 nationalités les plus représentées, pays européens voisins et émergents d’Asie et d’Amérique (par ordre décroissant) : Allemagne, Chine, Espagne, Etats-Unis d’Amérique, Brésil, Italie, Japon, Suisse, Royaume-Uni, République de Corée, Colombie, Mexique.

Les 3 premières motivations du public : découvrir la culture française, poursuivre des études supérieures, réussir sa carrière professionnelle.

Quelles sont les formations et les services proposés ?

L’offre de formation, très diversifiée, permet autant de se préparer aux études supérieures que de découvrir les métiers de l’hôtellerie et de la restauration avec une place importante accordée aux amateurs de gastronomie française mais aussi aux professionnels de la mode ou aux sportifs de plein air.
La quasi-totalité des centres proposent des hébergements de qualité, principalement en immersion dans des familles françaises. Une large palette d’activités culturelles et sportives est également proposée par 80 % des centres.

Comment promouvoir davantage ces séjours à l’étranger ?

Si le bouche à oreille reste le meilleur mode de communication des centres, les centres de langue labellisés développent également une stratégie de communication ciblée à l’international, sur des nouveaux publics, nouant des partenariats avec des opérateurs à l’étranger ou avec le réseau culturel français.

Source : étude BVA cofinancée par le ministère des Affaires étrangères et du Développement international (MAEDI), la Délégation générale à la langue française et aux langues de France (DGLFLF) et le Centre international d’études pédagogiques

Étude conduite en mars 2015 auprès de 90 centres labellisés Qualité Français Langue Étrangère

Dernière modification : 01/02/2016

Haut de page