Bref historique des relations entre Malte et l’Union Européenne

« À Copenhague, les pays n’ont peut-être pas obtenu tout ce qu’ils demandaient en termes d’assistance financière, mais ce Sommet marque néanmoins une étape historique dans l’unification de l’Europe. » Une du journal The Times of Malta, en date du 13 décembre 2003.

Dès juillet 1990, Malte a formulé une demande officielle d’adhésion à l’Union européenne. Après une controverse de politique intérieure, cette demande a été réactivée en 1999.
Publié en octobre 2002, le dernier rapport de la Commission européenne concernant les progrès réalisés sur la voie de l’adhésion, constate que l’île respecte les critères politiques d’adhésion et a fait preuve d’une détermination sans faille pour se conformer aux exigences économiques d’entrée dans l’Union européenne. En 2002, le pays a encore progressé dans le perfectionnement du cadre juridique pour le droit d’asile, le combat contre le racisme et la lutte contre le trafic d’êtres humains. Toutefois, la Commission estime que la gestion macroéconomique peut être améliorée, et que des progrès peuvent être réalisés en matière de restructuration des grandes entreprises et des services publics déficitaires. La mise en conformité avec les normes européennes atteint un degré élevé, mais les efforts doivent se poursuivre dans le domaine de la sécurité maritime.

En octobre 2002, 47 % de la population se déclarait en faveur de l’adhésion à l’Union européenne. Un référendum consultatif a eu lieu le 8 mars 2003. 53,55 % des votants se sont prononcés en faveur de l’adhésion.

Malte est devenue membre de l’Union Européenne le 1er mai 2004.

En juillet 2007, les ministres des finances de l’Union européenne ont donné leur accord à l’adoption de l’euro par Malte, en même temps que Chypre. Malte est donc passée à la monnaie unique européenne au 1er janvier 2008, portant le nombre de membres de la zone euro à 15.

En novembre 2007, les ministres de l’intérieur européens ont approuvé l’entrée de Malte dans l’espace Schengen, avec huit autres pays européens (Slovénie, Estonie, Hongrie, Lettonie, Lituanie, Pologne, République tchèque et Slovaquie). Après une période de mise en conformité des règles de sécurité avec les standards européens, Malte est entrée dans l’espace Schengen le 21 décembre 2007 pour les frontières maritimes et le 30 mars 2008 pour les frontières terrestres et aériennes.

Le Traité de Lisbonne a été approuvé par le Parlement maltais le 29 janvier 2008. Il comprend notamment l’attribution d’un sixième siège parlementaire à Malte.

Pour plus de détails sur l’entrée de Malte dans l’Union Européenne, consulter le site du Parlement Européen

Dernière modification : 31/12/2015

Haut de page