Népal - Point de situation

Le dernier bilan du séisme établi par les autorités népalaises s’élève à 5.500 morts et plus de 10.000 blessés. La mobilisation internationale pour les épauler se poursuit.

Un premier groupe de près de 200 compatriotes et plusieurs ressortissants étrangers ont été accueillis ce matin à l’aéroport Charles de Gaulle par le ministre des affaires étrangères et du développement international, sur un vol affrété par Airbus Group et la Fondation Airbus, sous la coordination du centre de crise et de soutien du MAEDI. Une vingtaine de blessés ont été ensuite pris en charge par les structures hospitalières.

Un deuxième groupe de 110 passagers a embarqué ce matin à Katmandou à bord d’un vol gouvernemental affrété par le centre de crise et de soutien. Son arrivée à Paris est prévue dans la soirée. Il sera accueilli par la secrétaire d’État chargée du développement et de la Francophonie.

À ce jour, 3 Français sont décédés, mais d’autres victimes sont malheureusement à craindre. 2.260 compatriotes ont été localisés. Les efforts se poursuivent pour obtenir des nouvelles des 268 qui n’ont pas encore pu être joints. Si la météo le permet, plusieurs vols d’hélicoptères interviendront dans la journée pour recueillir une soixantaine de ressortissants localisés dans des régions isolées.

Les équipes humanitaires françaises sont à pied d’œuvre sur le terrain pour participer aux opérations de secours. 35 personnels de la sécurité civile et près d’une centaine de personnels humanitaires sont opérationnels à Katmandou depuis hier, ainsi que 45 tonnes de fret humanitaire (tentes, médicaments, aide alimentaire, kits d’hygiène). Un vol cargo transportant 40 tonnes est attendu très prochainement.

Q - Pouvez-vous faire un point sur le nombre de Français présents au Népal au moment du séisme qui ont pu être localisés et ceux dont vous restez sans nouvelles ? Outre les 206 personnes arrivées ce matin à Paris, combien pourront être rapatriés par le deuxième vol affrété par la France et quand leur arrivée est-elle prévue ?

R - Je vous renvoie à la déclaration que nous venons de faire à ce sujet.

Q - Plusieurs Français présents au Népal accusent les autorités françaises de ne pas les avoir aidés après le séisme (ambassade fermée, refus d’accueil pour dormir dans le jardin de l’ambassade...). Quelle est votre réponse ?

R - Dès l’annonce du séisme, les services de l’État, à Paris comme à Katmandou, se sont mobilisés pour répondre à l’urgence.
Notre ambassade au Népal, qui est l’une des rares représentations européennes dans ce pays, s’est efforcée d’aider nos compatriotes.
Elle l’a fait et continue de le faire dans des conditions extrêmement difficiles.

Au sortir d’une réunion au Palais de l’Elysée le 27 avril, Laurent Fabius a fait une déclaration au sujet de la situation au Népal, frappé par un séisme, et des secours déployés par la France sur place.

Dernière modification : 21/05/2015

Haut de page