Plan Cancer : Collaboration Franco-Maltaise

JPEG
Le plan maltais de lutte contre le cancer officiellement lancé le 8 février 2011 par le Ministre de la Santé Joseph Cassar.
photo : Ministry of Health

Dans le cadre de l’accord de coopération existant depuis 2001 dans le secteur de la santé entre la République française et la République de Malte, une délégation conduite par M. Joe Cassar, alors secrétaire d’Etat maltais à la santé, aujourd’hui ministre, s’est rendue en France en mars 2009 afin d’évaluer les possibilités de collaboration entre les deux pays.

Faisant suite à cette rencontre, une mission de spécialistes de l’Institut national du cancer français est venue en mars 2010 rencontrer à Malte les autorités en charge du plan de lutte contre le cancer. Ce plan, dont la réalisation a mobilisé l’ensemble des professionnels du secteur, est rendu nécessaire par le vieillissement de la population et l’augmentation du nombre de cancers. Les objectifs qu’il propose sont ambitieux, mettant l’accent sur la recherche, la centralisation des compétences, la modernisation des équipements et l’importance du dépistage. Le défi lancé est de coordonner et d’organiser au mieux les compétences, de la prévention à la prise en charge jusqu’au stade des soins palliatifs, et de mobiliser efficacement les nouvelles techniques de traitement, l’enjeu étant d’accroître l’espérance de vie des malades et de leur assurer la meilleure qualité de vie possible.

Afin de disposer de la connaissance des conditions de mise en place de programmes de dépistage cohérents, la mise à disposition d’une étude sur les stades du cancer a été posée comme préalable à ce plan, dont la réalisation se traduira par un recours organisé aux institutions maltaises de recherche, un effort de regroupement des soins, avec notamment la création d’un nouveau service d’oncologie propre à permettre d’améliorer les services apportés aux patients et la qualité de vie des malades. La mise en place d’un comité intégrant les représentants des professionnels et des associations de patients est également prévue.

Le Premier Ministre Lawrence Gonzi

Dernière modification : 10/02/2011

Haut de page