Relations culturelles, scientifiques et universitaires

Membre de l’Union européenne depuis 2004, Malte met en œuvre une réelle politique d’ouverture et de diversification dans ses partenariats de coopération, œuvrant par ailleurs à affirmer son rôle régional en confortant ses échanges et programmes avec l’ensemble des Etats de la rive méditerranéenne, qu’ils soient du nord ou du sud.

Dans ce cadre la France entend répondre à différents impératifs :

- de promotion de la culture, de la langue, des compétences, savoirs et connaissances français, et de renforcement de l’attractivité de ses établissements universitaires et de recherche,

- de réponse aux attentes d’un partenaire pour lequel notre pays, qui a marqué et influencé au fil des siècles l’histoire de Malte, reste une référence culturelle incontournable,

- de rapprochements, d’échanges et de partenariats entre les acteurs régionaux.

Les partenaires, opérateurs historiques de l’ambassade sur l’ensemble des projets, sont l’Alliance française, l’université de Malte et le centre franco-maltais. Des moyens et outils de coopération adaptés sont mis en œuvre, pour eux et avec eux, telles bourses, expertises, subventions, etc. Des liens, à travers accords et conventions, sont par ailleurs formalisés ponctuellement avec d’autres institutions, nationales, locales et de la société civile.

Coopération universitaire et scientifique

L’université de Malte a rejoint l’Agence universitaire de la francophonie en avril 2011, signe des attentes du pays vis à vis des acteurs francophones du secteur, domaine traditionnel de notre coopération.

L’année 2011 a vu la coopération scientifique entre Malte et la France, dans toutes ses composantes, prendre une place privilégiée et son rôle se renforcer, avec l’implantation du CNRS à l’université, complétée par la mise en place du programme de recherche Mistrals. Les cofinancements destinés à assurer les programmes de recherche appropriés sont d’ores et déjà initiés par de nombreux partenaires, le recours au mécénat étant privilégié. Dans ce contexte, l’offre de séjours d’étudiants ou d’enseignants et chercheurs maltais dans des universités ou des laboratoires français est appelée à s’amplifier et leur importance confortée dans le cursus des intéressés, répondant en cela à une demande de l’université de Malte qui voit dans le CNRS un moyen de diversifier et d’enrichir ses partenariats. L’opportunité est réelle pour nos centres scientifiques d’excellence de nouer de nouveaux liens.

Ce renforcement de notre présence dans les domaines scientifiques s’accompagne, depuis septembre 2011, en association avec le CNRS et le « Conseil maltais pour les sciences et la technologie » (MCST), de l’octroi de bourses scientifiques de courte durée à des étudiants ou chercheurs nationaux désireux d’intégrer des équipes de recherche de laboratoires français.

Les actions de coopération menées avec le ministère de la santé sont à rattacher à cette politique de mise en valeur de nos savoir faire et de nos succès.

Francophonie et langue française

La réussite de la politique menée par l’ambassade passe par une association étroite avec ses partenaires, qui sont comme autant d’acteurs de plein exercice de ses projets, mais également de références auprès des étudiants et, d’une façon générale de la demande en faveur de notre langue.

Les partenaires publics sont l’université, avec ses Départements de français et de l’éducation, au sein de laquelle est implantée « La petite auberge de France », espace de rencontres et d’accueil, centre de formation pour les étudiants. Le Centre franco-maltais, quant à lui, est l’institution en charge de l’organisation et du suivi de l’enseignement de la langue française dans les classes secondaires.

Dans le secteur associatif, « L’Alliance française Malte méditerranée », présente depuis plus de soixante ans dans l’archipel, assure son rôle d’opérateur de notre coopération linguistique et de la francophonie ; outre les cours de langue, elle assure les certifications DELF/DALF. « L’Association des professeurs de français de Malte », plus récente, qui fédère l’ensemble des enseignants de français du pays est un relais privilégié auprès des milieux scolaires.

Les outils de coopération dont dispose l’ambassade permettent de répondre au mieux aux attentes des publics et institutions :

- octroi de bourses linguistiques et pédagogiques,

- organisation de conférences, débats, expositions,

- aides à la participation aux grands rendez-vous mondiaux de la francophonie,

- prise en charge chaque année de jeunes maltais pour des voyages et séjours ciblés en France,

- appui aux manifestions de la semaine de la francophonie qui, chaque année, voit l’ensemble des partenaires se mobiliser en faveur de l’espace francophone et ses valeurs.

Coopération culturelle

La coopération culturelle, à travers spectacles et débats d’idées, tous domaines artistiques confondus, en langue française ou anglaise, est un volet essentiel de notre coopération avec Malte. Chaque événement est un moment fort et privilégié d’affichage et de valorisation de la création et de la réflexion françaises, propre à renforcer ou à faire émerger des demandes nouvelles en faveur de notre culture.au sein des publics.

Des partenariats locaux, dont l’existence est un gage d’impact, sont mis en place pour chaque événement, qu’il s’agisse du Ministère de la Culture et de ses administrations, ou de « think tank » reconnus, propres à capter le public anglophone. Les principales entreprises et banques locales peuvent y découvrir les avantages liés au mécénat, qui représente un appoint de financement appréciable.

Dernière modification : 10/01/2012

Haut de page