Réunions des communautés scientifiques du bassin méditerranée à Malte

Les 12 et 13 mars 2012, la coopération scientifique régionale a reçu une nouvelle impulsion à Malte avec la tenue de deux importantes réunions à La Valette

JPEG

La France, à l’origine de « l’Union pour la méditerranée », s’est fixé, parmi ses priorités de coopération dans la région, la construction d’un espace méditerranéen de la science et de la recherche, moyen privilégié pour favoriser et renforcer le dialogue entre les pays.

Ces deux réunions tenues à l’université de La Valette, ce qui montre combien Malte y occupe une place prépondérante, ont accueilli des responsables de haut niveau.

Le 12 mars, ce sont l’ensemble des conseillers scientifiques des ambassades de France des pays riverains de la méditerranée, accompagnés des directeurs des instituts mixtes français de recherche à l’étranger de la région, qui se sont rencontrés pour faire le point sur les projets de coopération scientifique en cours, les nouveaux programmes et les initiatives à venir.

L’occasion a été donnée au ministère des affaires étrangères et européennes de présenter un nouveau programme thématique régional, intitulé « Envi-med », consacré aux recherches en matière de développement durable dans le bassin méditerranéen.

Cette réunion inaugurée par l’ambassadeur s’est déroulée en présence de Madame Catherine Bréchignac, secrétaire perpétuelle de l’Académie des sciences, ambassadeur pour la science et la technologie, et Madame Michèle Gendreau Massaloux, en charge du Pôle enseignement supérieur, recherche, au sein de la Mission interministérielle de l’Union pour la Méditerranée. L’ensemble des acteurs de la recherche publique française était présent, CNRS, IRD, INRA, INRIA, IFREMER, etc.

Le 13 mars, s’est tenue l’assemblée constitutive du programme MISTRALS, Outre les personnalités qui s’étaient déplacées pour participer à la réunion de la veille, Monsieur Sergio Piazzi, secrétaire général de l’Assemblée de la méditerranée, y a participé.

Initié par la France, MISTRALS, métaprogramme de recherche interdisciplinaire à vocation internationale, placé sous la responsabilité du Centre national de la recherche scientifique et de l’Institut pour la recherche et le développement, en partenariat avec onze autres organismes de recherche, a pour objectif sur la période 2010-2020 à mieux comprendre l’environnement du bassin méditerranéen et à anticiper son évolution sous la pression des changements globaux.

Programme exemplaire de coopération nord-sud, cofinancé et cogéré avec les partenaires impliqués dans la problématique méditerranéenne, et qui s’étend à d’autres pays concernés, d’Europe et du Bassin Méditerranéen, MISTRALS a été inauguré au printemps 2011 à Malte, dans le même temps où le CNRS établissait dans l’île une antenne pour la coopération scientifique en Méditerranée.

La réunion du 13 mars, ouverte par Monsieur Juanito Camilleri, recteur de l’Université de Malte, a mobilisé des représentants d’institutions scientifiques des pays du littoral méditerranéen. Elle a initié la mise en place d’un consortium permettant de mener à bien et en cohérence les programmes scientifiques régionaux accueillis par MISTRALS, et de s’afficher comme force de proposition auprès des institutions multilatérales de financement.

Dernière modification : 15/03/2012

Haut de page